Les variétés de rosiers

Il existe plusieurs types de rosiers et dans chaque catégorie un choix infini, de quoi s’y perdre entre les couleurs, les formes et les parfums!

Lorsque vous faites votre choix, prenez garde à l’entretien car, pour certains, la taille une ou deux fois par an est indispensable.

Leur arrosage aussi est décisif, notamment les deux premières années, car leur système racinaire peu développé ne leur permet pas d’aller puiser l’eau dans le sol assez profondément.

Par la suite, vous devez prendre garde aux périodes sèches et compenser par un arrosage copieux.

Les rosiers embellissent votre parterre de fleurs et votre jardin.

Faisons le tour des variétés pour en extraire une première sélection !

Les rosiers buissons

Leurs roses sont celles que l’on retrouve chez le fleuriste, ce sont les plus connus et qui proposent le choix le plus vaste.

Formant des buissons bien fournis de quarante à cent-vingt centimètres de hauteur, ils se divisent en deux catégories:

Le rosier buisson à grandes fleurs, appelé également rosier à fleurs nobles : chaque tige porte une grande fleur d’une dizaine de centimètres de diamètre, accompagné d’une à trois fleurs plus petites.

Le rosier buisson à fleurs groupées : ses fleurs sont plus petites mais plus nombreuses au bout de ses rameaux. Elles sont parfaites pour créer de magnifiques bouquets.

Cette variété est très appréciée, on peut la planter seule ou intégrée à un massif ou une bordure et elle est plutôt résistante aux maladies.

Elle nécessite une taille régulière, deux fois par an, en mars puis après la floraison.

Les rosiers arbustes, parfois appelés rosiers paysagers

C’est le rosier idéal pour les jardiniers peu férus de taille!

Leurs branches très ramifiées, atteignant une hauteur allant jusqu’à deux mètres, sont extrêmement florifères et produisent tout au long de la saison des bouquets de petites fleurs simples ou doubles, petites ou moyennes.

Ce sont les rosiers de la forme la plus proche du type sauvage et il n’est pas nécessaire de les tailler régulièrement.

On peut au contraire les laisser se développer naturellement pour former des haies ou des massifs. Ils sont très résistants aux maladies.

Les rosiers tiges

C’est une variété artificielle qui n’existe pas dans la nature.

Greffés à une hauteur allant de quarante centimètres à un mètre vingt, sur un porte-greffe vigoureux, ils existent en deux versions, pleureuse ou érigée et ressemblent à des arbres au tronc fin.

Seuls sur une pelouse ou au sein d’un ensemble ornemental, ils font aussi merveille en pots mais sont sensibles au froid et au vent et doivent en être protégés.

Les rosiers tiges doivent être taillés chaque année à la fin mars et leur version pleureuse doit être tuteurée.

Les rosiers couvre-sol

Assez bas, entre cinquante et quatre-vingts centimètres de hauteur, on les retrouve souvent dans les parcs urbains. Ils étalent leurs bouquets compacts dans les massifs, talus et bordures.

Les rosiers couvre-sol ne demandent pratiquement aucun entretien et sont particulièrement robustes et résistants aux maladies.

Les rosiers grimpants ou rosiers lianes

Trouvez-leur un support qui leur plaît et laissez-les faire! Un rosier-liane, grâce à son bois très souple, peut grimper jusqu’à dix mètres de haut, il se mêle aux branches d’un arbre ou s’enroule autour d’une pergola. On s’en sert souvent pour camoufler un vieil arbre ou une clôture.

Ne demandant que peu d’entretien, il n’est pas nécessaire de le tailler chaque année et il résiste bien aux maladies.

Les rosiers miniatures

Ce sont de mini rosiers de quinze à cinquante centimètres de haut, souvent issus de boutures, qui produisent de nombreuses tiges portant de fines fleurs abondantes.

Ils font merveille en pot et en jardinière sur une terrasse ou un balcon.

Il est nécessaire de les tailler après leur floraison au printemps mais il est assez difficile de les conserver longtemps car ils ne sont pas particulièrement vigoureux.

Vous l’avez compris, le choix est immense.

Prenez votre temps, visitez des jardins et des parcs, réfléchissez au temps que vous voulez y consacrer et imaginez votre jardin ou balcon une fois agrémenté de rosiers avant de prendre votre décision.

D’autres articles sur l’entretien des parterres et des plantes