Comment choisir sa pompe à eau ?

L’eau est une ressource essentielle à la vie. Pour mieux la préserver et effectuer des économies, le pompage à partir d’un puit ou mieux encore un récupérateur d’eau peut s’avérer très économique et écologique.

Qu’elles soient thermiques ou électriques, fonctionnant en immersion ou en surface, il existe dans le commerce, une multitude de pompes à eau.

Chacune d’entre elles est destinée à une utilisation bien précise. Ces pompes à eau peuvent donc servir dans un grand nombre de situations.

Lesquelles ? Nous vous donnons dans cet article, l’utilité d’une pompe à eau au jardin avec en plus quelques conseils avisés.

La pompe pour arrosage pour collecteurs et puits

L’arrosage consomme beaucoup d’eau surtout en période de forte chaleur. L’utilisation de l’eau potable en grande quantité pour arroser son jardin peut paraître comme du gâchis.

Plusieurs solutions plus économiques et plus écologiques existent pour remédier à cela.

L’idéal est d’utiliser un récupérateur d’eau. L’eau de pluie est emmagasinée et peut être restituée pour arroser son jardin au besoin.

L’autre solution est de creuser un puits ou l’utiliser pour l’arrosage si vous en disposer.

Tout l’intérêt de la pompe d’arrosage est de puiser l’eau d’une citerne, d’un puits ou encore d’un collecteur d’eau de pluie auquel vous connecterez votre pompe à eau.

Une fois connecté au système d’arrosage du jardin, ce dispositif vous permettra de faire énormément d’économies d’eau potable.

Il vous sera donc plus aisé de procéder à l’arrosage du potager, du jardin et de tous les autres espaces verts dont vous disposez.

Afin d’éviter à la pompe un fonctionnement à vide, il est recommandé d’en choisir une qui est équipée de capteurs de niveau.

Vous pourrez ainsi épargner un travail inutile tout en préservant vos installations électriques ainsi que la durée de vie de la machine.

Vu que la quantité d’eau pompée ne sera pas énorme, il est inutile d’être top exigeant en ce qui concerne le débit et la puissance.

En revanche, si vous avez besoin de plus de pression, vous devez opter pour un surpresseur eau .

En outre, pour l’arrosage, privilégiez une eau pas très chargée en particules et donc, assez claire. Pour cela, une pompe de faibles dispositions est largement suffisante. Elle peut avoir 250 Watts de puissance contre 4800 l/h de capacité de refoulement.

Toutefois, ce dernier paramètre peut avoir une importance capitale si vous possédez un jardin en terrasse ou en pente. Il s’agit en fait d’un décalage de niveau entre le point où l’eau est rejetée et celui où elle a été pompée.

Plus cet écart sera grand, plus vous aurez besoin d’une pompe puissante et de longueurs de tuyaux supplémentaires.

La pompe d’évacuation d’eau claire et chargée

Comme mentionné plus haut, chaque pompe a une utilisation bien définie. C’est pour cela que vous trouverez dans le commerce, des pompes à eau dont la conception a été pensée particulièrement pour le traitement d’eaux chargées.

Ce sont des eaux malpropres et non consommables. Elles charrient des particules, des bactéries et des produits nuisibles.

C’est entre autres le cas des eaux d’inondation. C’est un phénomène naturel pas si rare. Personne n’est à l’abri d’une augmentation du niveau des eaux.

En particulier dans des zones à risque comme les abords des cours d’eau ne pouvant supporter un trop grand volume et les cuvettes géologiques. Une inondation, tant sur le plan des pertes humaines que sur celui des pertes matérielles, peut s’avérer très dévastatrice.

C’est dans ce type de cas qu’une pompe à eau est particulièrement utile. Grâce à elle, vous pourrez vous débarrasser des eaux chargées de particules en suspension qui auront pris possession de votre sous-sol.

Il vous faut alors sélectionner votre pompe à eau en fonction de certains critères. En fonction de la profondeur de l’eau, vous allez devoir vous décider entre une pompe de surface ou une pompe immergée.

Si son nom laisse penser le contraire, la pompe de surface est pourtant très efficace. Elle a bien souvent la capacité de pomper jusqu’à sept mètres de hauteur d’eau.

Il va donc falloir tenir compte de :

  • l’absorption de particules (en moyenne dès 30 millimètres de diamètre)
  • le débit maximal 6800 l/h
  • la puissance comprise plus ou moins entre 500 Watts et 2500 Watts.

Elle peut en prime être dotée d’une fonctionnalité automatique à laquelle est associé un flotteur.

Cependant, il n’y a pas qu’en cas d’inondation que ce type de pompe peut s’utiliser. La pompe d’évacuation sert également quand il faut vider les eaux d’un étang décoratif dans un jardin ou encore ceux d’une piscine.

L’alimentation en eau domestique avec groupe de surpression et station de pompage

Si vous disposez d’un puits ou d’une citerne, vous pouvez, si vous le désirez, vous en servir afin d’alimenter votre demeure en eau courante.

Toutefois, il va vous falloir au préalable, acquérir obligatoirement une station de pompage. Il existe sur le marché, plusieurs enseignes qui mettent à votre disposition, un grand nombre d’équipements pouvant vous être utiles dans la gestion de l’eau.

Vous pourrez ainsi vous approvisionner quand bon vous semble tout en faisant des économies.

Certaines stations de pompage sont munies de fonctions intéressantes qui rendent l’usage moins compliqué.

C’est le cas du clapet anti-retour qui empêche toute utilisation additionnelle avant l’installation ou de l’écran de contrôle LCD et son programmeur.

Dans le cadre d’un usage en profondeur comme avec un puits, il est capital de se renseigner sur la profondeur que peut atteindre la pompe pour trouver l’eau. Il s’agit de sa hauteur d’aspiration. Pour un meilleur confort auditif, il est également recommandé de s’enquérir du nombre de décibels émis par la pompe. Surtout si vous comptez l’installer à l’intérieur de la maison.