Nos conseils d’arrosage

L’arrosage du jardin est essentiel, ça semble simple mais c’est bel et bien un art.

arrosage du jardin

C’est une composante essentielle pour l’entretien de votre jardin.

D’abord, une évidence qui est bonne à rappeler, les plantes ont besoin d’eau pour produire des feuilles et les fruits. La végétation est justement constituée en grande partie d’eau.

Arroser à la main à l’aide d’un arrosoir ou d’une lance ou idéalement avec système d’arrosage automatique, l’essentiel est de ne pas laisser ses plantes en manque d’irrigation.

Le manque d’eau provoque un stress à la plante affaiblie, elle va être plus sujettes aux maladies et aux ravageurs.

Néanmoins, l’abondance d’eau peut être néfaste.

La laitue, la roquette ou les épinards par exemple avec une abondance d’eau vont monter rapidement et ils vont perdre leur bon goût.

Le tout donc est de bien savoir doser !

Alors comment arroser les plantes ?

L’idéal est d’arroser au pieds des plantes. La quantité d’eau nécessaire dépendra des températures, la nature de la plante, et la nature du sol (argileux ou sableux …).

Bien arroser c’est apporter la quantité d’eau juste nécessaire au développement des végétaux. Tout dépend donc de l’espèce choisie et de son stade de développement.

Mais, dans la pratique, le jardinier fait des apports moyens qui satisfont l’ensemble de son jardin; en fonction de son type de sol.

En pratique, l’apport est de 4 à 5 l/m2 chaque semaine dans un terrain argileux et 2 à 2,5 l/m2 deux fois par semaine dans un terrain sableux.

Dans une terre de jardin, la quantité d’eau est de 3 à 3,5 l/m2 une fois par semaine.

Pour contrôler le volume d’eau utilisé lors de l’arrosage de votre jardin, nous vous conseillons l’utilisation d’un aquamètre.

C’est un compteur d’eau qui vous permet de garder un œil sur votre consommation d’eau.

Quand doit-on arroser ?

Tout dépend de la saison! En été, l’arrosage se fait tard en soirée pour éviter les pertes d’eau par évaporation.

Le moment idéal se situe vers 4 heures du matin car, outre une pression et un débit d’eau plus importants, vous limiterez les développements de maladie favorisées par un temps chaud et humide.

En pot, il faut arroser régulièrement car les réserves sont limitées, en revanche il vaut mieux arroser moins souvent par exemple deux fois par semaine mais en grande quantité.

Vous permettrez ainsi le développement de racines profondes qui rendront les plantes plus autonome si possible.

Quelle est la meilleure eau pour mes plantes ?

L’eau de pluie est la meilleure, elle ne comporte pas de chlore et elle est à la bonne température.

Installez un récupérateur d’eau, il vous permettra d’économiser de l’eau et offrir un arrosage presque naturel au plantes.

Le baril de récupération peut être couplé à un système automatique simple à petite échelle.

Vous trouverez sur notre guide toutes les explications nécessaires pour concevoir et installer son arrosage automatique.

Comment économiser de l’eau à l’arrosage ?

Comme déjà expliqué plus haut, l’utilisation d’un récupérateur d’eau couplée à un système de d’arrosage automatique permettra de doser son arrosage aux petits oignons avec une eau mieux adaptée et sans gaspillage.

Enfin, biner sa terre et l’application d’un paillis permet de réduire grandement la fréquence et les besoins en arrosage en limitant l’évaporation de l’eau et en réduisant les risques de stress hydrique pour la plante.

L’autre avantage : le paillis permet de lutter contre les mauvaises herbes, et favorise la vie des micro-organismes.

Vous avez le choix de paillis: le paillis de coco, les feuilles mortes le bois ramé, fragmenté ou encore le plastique biodégradable.

Vous savez maintenant comment optimiser votre arrosage !

N’hésitez pas à lire nos guide sur l’arrosage automatique, le goutte à goutte, et l’arrosage enterré.

Vous apprécierez ces articles sur la thématique de l’entretien de jardin :