Cultiver un potager dans son jardin

Au-delà de l’aspect économique de cultiver un potager dans son jardin, le plaisir à récolter les fruits – et les légumes ! – de votre travail est infini.

Si vous n’avez jamais tenté l’expérience, ne vous laissez pas dissuader par les grincheux qui vous diront que c’est trop de travail pour peu de bénéfices.

Si vous suivez les bons conseils, vous allez vous régaler, dans tous les sens du terme.

Quelle surface de potager cultiver ?

Vous déterminez la surface de votre potager en fonction de la taille de votre jardin, celle de votre famille et du temps que vous avez à y consacrer. Soyez raisonnable surtout si vous êtes débutant et ne plantez pas sur des centaines de mètres carrés si vous êtes seul et que vous travaillez toute la semaine !

N’oubliez pas de prendre en compte l’ensoleillement et, si vous êtes à un endroit particulièrement venté, trouvez un coin abrité.

De toute façon, tout est question d’organisation et de choix des légumes, une petite surface peut déjà être très productive.

Comment préparer la terre de votre futur jardin potager ?

C’est la partie la moins agréable la première année. Ensuite, un peu d’entretien suffit.

Dans un premier temps, vous devez vous armer d’une fourche-bêche et de beaucoup de courage pour retourner le terrain par grosses mottes et les laisser sécher le temps pour les racines de mourir.

Si votre sol est particulièrement argileux, ôtez les racines au fur et à mesure. Dans un second temps, lorsque les mottes ont bien séché, secouez-les pour les désherber totalement.

C’est une étape capitale et si votre sol est trop dur, infesté de racines ou si vous prévoyez une surface assez grande, pensez au motoculteur. Vous pouvez peut-être en emprunter un ou sinon, la location sur une journée ne vous coûtera pas très cher.

Quand planter votre potager ?

On entend toujours parler des fameux saints de glace qui se situent à la mi-mai. Il vaut mieux planter après cette période.

La raison est que si vous plantez avant les saints glace, vous prenez le risque d’une gelée qui pourrait tout faire mourir.

Que planter dans votre potager ?

Évidemment, cultivez selon votre goût. N’allez pas plantez des légumes sous prétexte qu’ils poussent facilement si vous n’en aimez pas le goût !

Établissez un plan en tenant compte de la compatibilité des légumes (chez eux aussi il y a des affinités… ou pas), des distances qui doivent les séparer et de l’espace dont ils ont besoin.

Les plants de courgettes et les melons s’étendent sans vergogne alors que les tomates ne poussent qu’en hauteur.

Si vous êtes débutant, commencez par les légumes qui ont la réputation d’être prolifiques, faciles et rapides à cultiver. Avec les années, vous éliminerez ceux qui vous ont déplu et ferez de nouvelles expériences.

Un bon conseil aussi, surtout pour une première fois, choisissez des légumes qui poussent quasiment à vue d’œil comme les courgettes ou les potirons. Tous les jours, vous voyez leur progression alors la carotte sous terre est beaucoup plus frustrante !

Attention aux légumes qui demandent de l’entretien, par exemple, les radis poussent très vite mais vous allez devoir les éclaircir dès qu’ils sortiront de terre. Au-delà de la frustration d’arracher les jeunes pousses, si vous ratez cette étape, c’est toute votre récolte qui est fichue car les racines trop serrées empêcheront leur développement.

L’entretien de votre potager

Désherbage et arrosage sont les deux mamelles d’un potager productif ! Eradiquez les mauvaises herbes, elles étouffent vos légumes et leurs racines appauvrissent la terre.

Un bon arrosage est capital. Selon la profondeur des racines et leur taille, les légumes ont des besoins différents en quantité d’eau. Vous pouvez donc réfléchir à différents systèmes automatiques, en plus de l’arrosage manuel à l’arrosoir ou au tuyau.

Retrouvez tous nos conseils d’arrosage en suivant ce lien

Les arroseurs de grandes surfaces sont parfaitement adaptés à des jardins atteignant 490 m².

Ils disposent de réglage en continu et du rayon à arroser.

Quoi qu’il en soit, votre terre doit toujours rester un peu humide et jamais desséchée ou au contraire trop détrempée.

Voilà qui vous donne une idée globale pour cultiver un potager dans votre jardin.

Imaginez-vous, le matin, votre panier sous le bras, aller cueillir votre salade ou vos tomates pour le déjeuner, vous êtes récompensé au centuple de votre travail !