Guide complet sur la taille des arbres fruitiers

Si vous avez des arbres fruitiers dans votre jardin ou verger, les tailler fait partie de l’entretien au quotidien de votre jardin.

On ne décide pas bien sûr de tailler un arbre pour le plaisir de jouer du sécateur, mais bien parce que l’on a un but précis.

Taille des arbres

Pour bien comprendre l’importance de tailler ses arbres fruitiers, nous allons vous détailler tous les types de taille :

  • La taille de formation
  • La taille de fructification
  • La taille de régénération

Chaque catégorie de taille a une fonction particulière, et vous permettra de façonner votre arbre fruitier, de l’aider à se régénérer, et à mieux produire ses fruits.

Le deuxième point important qui sera évoqué est : quand doit-on tailler son arbre fruitiers ?

Vous n’avez donc plus qu’à vous laisser guider pour bien tailler votre pommier, poirier ou cerisier dans les règles de l’art.

Les trois types de taille des arbres

Taille des arbres fruitiers

De manière générale, l’arbre a besoin des trois tailles : la taille de formation, de fructification et régénération.

Si vous désirez approfondir le sujet sur la taille des arbres fruitiers palissés, suivez simplement ce lien.

Vous trouverez aussi des guides détaillés pour :

Vous y trouverez comment et quand tailler vos haies et arbustes.

La taille de formation :

Cette catégorie s’applique aux arbres que vous avez plantés récemment et pendant leurs premières années de croissance.

Le but est de façonner l’arbre pour qu’il ait une structure équilibrée et qu’il soit canalisé, tant en largeur qu’en hauteur.

Les fruitiers qui poussent tout en hauteur font le bonheur des oiseaux mais pas des gastronomes qui regardent avec dépit les fruits inatteignables !

Vous allez donc choisir les branches qui deviendront les charpentières et les raccourcir pour qu’elles se fortifient et aiguiller la charpente pour qu’elle ne se développe pas à la verticale.

L’hormone de croissance chez les végétaux s’appelle l’auxine et elle est naturellement stockée dans le bourgeon apical qui se situe au sommet de l’axe de l’arbre.

Supprimer ce bourgeon va favoriser le développement des bourgeons auxiliaires et élargir la charpente harmonieusement.

Dès la première année après avoir planté votre arbre, veillez à couper l’axe pour que votre arbre s’étoffe en largeur et supprimez les branches secondaires mal orientées.

La taille de fructification

Son but est de canaliser les ardeurs de l’arbre pour éviter qu’il ne s’épuise une année pour ne rien donner la suivante.

La taille de fructification va permettre de répartir de flux de sève et le freiner si besoin est.

En botanique, l’induction florale est le phénomène qui fait qu’un bourgeon à feuille évolue en bouton à fleur puis en fruit.

Comme nous l’avons vu avec la taille de formation, c’est le bourgeon apical qui reçoit la majeure partie de la sève pour faire pousser le rameau.

Selon la vigueur de l’arbre, c’est le deuxième ou le troisième bourgeon qui, recevant moins de sève, se met à fleurs.

Il s’agit donc de tailler pour ne laisser d’un bourgeon à bois à la bifurcation du bout de la branche et un bourgeon à fleur.

Au printemps suivant, vous obtiendrez de beaux fruits et les yeux dormant plus près du tronc, se réveilleront pour créer de nouvelles coursonnes.

La taille de fructification sert aussi à réguler le flux de sève pour que l’arbre ne s’épuise pas une année avec une énorme production et soit « sec » l’année suivante.

A cet effet, ne gardez qu’un ou deux bouquets de fleurs et taillez la coursonne juste au-dessus.

La taille de régénération

En vieillissant, la structure de l’arbre se complexifie et vous allez devoir la simplifier. A cause de la multiplication des branches, l’arbre ne respire plus correctement et le soleil n’atteint plus les fruits.

Faites un test : placez vous debout tout contre le tronc et regardez vers le haut, vous devez voir le ciel.

Si ce n’est pas le cas, il va falloir faire du ménage! Coupez déjà certaines petites branches qui poussent sur les branches charpentières et supprimez les branches qui se croisent.

Ensuite, observez vos branches charpentières : en vieillissant, elles ploient de plus en plus sous le poids des fruits et des gourmands se forment. Choisissez d’en conserver un et, avec le temps, en absorbant toute la sève, il deviendra le nouvel axe au détriment de la vieille branche charpentière.

La taille des arbres fruitiers est toujours une question de choix mais à force d’observer la croissance de vos arbres, vous allez développer un sens qui vous guidera intuitivement.

N’oubliez pas par temps sec de bien arroser vos arbres fruitiers, après une taille en vert pendant le printemps ou l’été, ils en ont particulièrement besoin.

Quand tailler les arbres fruitiers ?

Il existe deux saisons pour tailler vos arbres fruitiers : la taille d’hiver et la taille d’été. Chacune a son importance et le but recherché n’est pas le même.

Sécateur

En hiver, il s’agit de rectifier et aérer la structure des arbres et de les préparer pour la saison suivante de fructification.

En été, il faut faire une sélection de vos fruits pour ne garder que les meilleurs et supprimer les pousses inutiles qui gaspillent l’énergie de vos arbres.

Vous ne devez pas effectuer de taille trop radicale qui supprimerait des éléments indispensables de fructification.

Mais vous ne devez pas non plus être trop timide lorsqu’il s’agit de supprimer des branches ou des bourgeons qui vont nuire au développement de vos plus beaux fruits.

A vous de trouver le juste équilibre !

Affûtez votre matériel ! On ne le répète jamais assez mais votre sécateur doit être parfaitement aiguisé et propre.

L’arbre est un organisme vivant sensible, si vos outils sont sales, il peut attraper des maladies.

Et si vos sécateurs écrasent les branches plutôt que de les couper net, la cicatrisation sera plus lente et compliquée et elle affaiblira vos végétaux.

La taille d’hiver ou taille en sec

A l’automne et en hiver, la végétation se met en semi sommeil, la circulation de la sève est ralentie. C’est donc le moment idéal pour pouvoir pratiquer de grosses tailles sans mettre en péril la santé de l’arbre.

Vous allez pouvoir façonner les jeunes arbres et entretenir les adultes en vous attaquant aux branches charpentières et en supprimant quelques axes ou branches qui se croisent.

Comme il n’y pas d’épanchement de sève si vous coupez à cette période, la cicatrisation est rapide.

Prenez juste garde de ne pas tailler pendant les grands froids ou des périodes de gelées, vous risqueriez d’endommager l’arbre.

De toute façon, vous ne devriez pas vraiment avoir très envie de vous lancer dans des travaux de jardinage s’il fait un froid de canard !

Pour les arbres à noyaux (abricotiers, pêchers, pruniers…), la période de descente de sève est la plus conseillée donc en automne, juste après la chute des feuilles.

C’est votre meilleure chance d’échapper aux maladies auxquelles ces arbres sont assez sensibles.

La taille d’été ou taille en vert

Tailler l’été communément appelée « taille en vert » est indispensable dans certains cas, notamment pour les arbres en palmette.

Elle se pratique lorsque les fruits portent leurs feuilles et leurs fruits.

Le but de la taille d’été est d’obtenir de plus gros fruits et de ménager l’arbre pour qu’il produise mieux chaque année plutôt qu’irrégulièrement d’une année sur l’autre.

Au début du mois de juin, vous devez éclaircir les fruits pour qu’ils ne s’étouffent pas les uns les autres.

C’est un crève-cœur de couper un fruit en plein croissance mais vous en serez récompensé par de plus beaux fruits !

Lorsqu’ils sont en bouquet, sacrifiez les plus faibles pour laisser les plus beaux s’épanouir.

Pour les structures palissées, vous devez éliminer les pousses latérales pour que vos arbres restent bien dans la ligne.

Vous devez être particulièrement attentif à l’éclaircissage, ne conservez pas plus d’une douzaine de fruits par mètre de branche charpentière. Sinon, vous risquez de fragiliser la structure sous le poids. Cela favorise d’autant plus le développement des fruits que vous aurez décidé de garder.

Pendant tout l’été, veillez à supprimer les gourmands au-dessous de point de greffe de l’arbre ainsi que les pousses qui partent du tronc.

Vous voyez donc que vous avez de quoi vous occuper sainement toute l’année ! Mais bon, tout cela n’est qu’une habitude et un coup de main à prendre et surtout vous en serez très très largement récompensé avec de superbes récoltes et des beaux fruits qui ornent votre jardin !

Autour des arbres fruitiers :